CALENDRIER

août 2018
L M M J V S D
    01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Partager cet événement

Enregistrer cet événement

Soutenance de thèse de Mohammad Jaber Darabi Mahboub

Date
Mardi 1er mai 2018
Débute à 09:30

Contact
Mbelu Kalonji
514-340-4711 poste 5238

Lieu
M-2107
2700, chemin de la Tour
Montréal, QC Canada
H3T 1J4

Site Web | Itinéraire et carte

Catégories

Groupes


Consulté 315 fois

RÉSUMÉ

Le méthacrylate de méthyle est le monomère du polyméthacrylate de méthyle. Ce dernier, commercialisé sous les noms de marques Acrylite, Plexiglas, Lucite, Optix, Perspex, Oroglas, Cyrolite, Sumipex et Altuglas, a diverses applications industrielles dans les peintures et revêtements ou l’électronique, comme modificateur pour le PVC, ou pour les implants osseux Nagai (2001); Godfrey (1963); Kung (1994); W.Dormer et al. (1998); Smith et al. (1999). La demande en MMA dépassera les 4.8 millions de tonnes d’ici à 2020 Global Market Analysts (2016). La région Asie–Pacifique est son principal marché, elle inclut no-tamment la Chine, son premier producteur et consommateur mondial. L’Amérique du Nord et l’Europe se classent deuxième et troisième, respectivement, tandis que le Moyen–Orient, l’Afrique, et l’Amérique Latine représentent les marchés en plus forte croissance Global Mar-ket Analysts (2016). Le PMMA (produit à partir de MMA) dépassera lui les 2.8 millions de tonne en demande annuelle. Mitsubishi Rayon a ainsi rapporté une croissance de la demande de plus de 0.2 millions de tonnes en rythme annuel (5 % to 6 %) Nagai et Ui (2004); Pro-gram (2006); Schunk et Brem (2011). Cette hausse de la demande en PMMA se traduit en moyenne par une augmentation annuelle de l’ordre de 10 % du prix au gros du MMA Jing (2012). En 2015, la demande globale égalait la capacité de production à l’échelon mondial Markit (2016); Global Market Analysts (2016).

La production de méthacrylate de méthyle (MMA) par le procédé acétone cyanhydrine (ACH) dépend de matières premières couteuses et toxiques et sou˙re de faibles conversions. L’estéri-fication de l’acide méthacrylique (MAA) en MMA est une alternative au ACH. Cependant, les procédés de synthèse de MAA requièrent plusieurs étapes et leurs catalyseurs ont une faible durée de vie. L’oxydation d’oléfines légères en acide méthacrylique (MAA)– en tant que ma-tières premières alternative pour le MMA— réduit les lacunes du précédé actuel Montag et Mckenna (1991); Drent et Budzelaar (1996); Zhou et al. (2015). Toutefois, les voies proposées depuis ces matières premières sou˙rent également de faibles conversions, de multiples étapes et de la faible durée de vie des catalyseurs. Nous avons employé un micro-lit fluidisé gaz-solide pour oxyder partiellement, et pour la première fois, du 2–méthyl–1,3–propanediol (2MPDO) sur un catalyseur hétérogène.

Au travers du choix du catalyseur, du design du micro-lit fluidisé, de la réaction des composés thermosensibles en produits à valeur ajouté, et du modèle cinétique, nous avons cherché à optimiser l’ensemble du procédé catalytique pour développer une nouvelle approche pour l’oxydation partielle du 2MDPO en produits chimiques de spécialité.

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions | Besoin d'aide?