CALENDRIER

novembre 2018
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Partager cet événement

Enregistrer cet événement

Présentation de mémoire de Christophe Grénon

Date
Jeudi 15 novembre 2018
Débute à 15:00

Contact
Kalonji Mbelu
4865

Lieu
B-529
2500, chemin de Polytechnique
Montréal, QC Canada
H3T 1J4

Site Web | Itinéraire et carte

Catégories

Groupes

Retrouvez également cet événement sur


Consulté 49 fois

CARACTÉRISATION PÉTROPHYSIQUE DU GISEMENT CUPRIFÈRE DE HIGHLAND VALLEY (B-C)

Le projet « Ore Footprints » du Conseil d’Innovation Minier du Canada (CMIC) et du Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et en Génie du Canada (CRSNG-NSERC) avait comme objectif de déterminer les signatures caractéristiques propres à trois grands gisements du Canada. Le présent travail a été axé sur le gisement de cuivre porphyrique d’Highland Valley Copper de la compagnie minière TECK Ressources situé au sud-ouest de la ville de Kamloops en Colombie-Britannique. Les propriétés physiques (susceptibilité magnétique, densité, porosité, résistivité, chargeabilité, temps de relaxation et rayonnement gamma) des différentes unités lithologiques, incluant les différents types d’altération et de minéralisation, de la propriété Highland Valley Copper ont été mesurées à diverses échelles, pour une variété de séparations, à l’aide de trois approches. La première approche consistait en des mesures sur 640 échantillons de forage ou de surface; la deuxième, en des levés de microgéophysique sur huit différents affleurements en tentant de caractériser le plus d’unités lithologiques possible et finalement la troisième en des levés de diagraphies en forage. Douze trous de forage ont fait l’objet de diagraphies. Le but de ces travaux était de générer une base de données utile pour définir l’empreinte du gisement et pour interpréter les données géophysiques. Les résultats d’analyses en composantes principales des propriétés physiques des échantillons qui ont été récoltés par de multiples intervenants dans ce projet semblent démontrer que la susceptibilité magnétique et la densité affichent des comportements de variabilités similaires, une variabilité similaire également entre la chargeabilité et la résistivité, mais indépendamment de la susceptibilité magnétique et de la densité. La porosité affiche une corrélation inverse avec le magnétisme et la densité. Les corrélations de surface faites avec différents index d’altérations indiquent que la susceptibilité magnétique décroît avec l’augmentation de l’altération argilique. Les résultats de mesures de la résistivité électrique complexe dans le domaine de fréquence, effectués sur des carottes de 2,5 cm de diamètre et 8 cm de longueur semblent indiquer un comportement particulier qui se traduit par des phases élevées, soit de l’ordre de 120 à 700 mrad, entre les fréquences 1x10-2 Hz et 1Hz lorsqu’il y a présence de sulfures massifs, disséminés ou interconnectés. Les fréquences associées aux maximums semblent varier légèrement en fonction du type de sulfure en présence (Py, Cpy, Bn). Les altérations en muscovite et kaolinite démontrent également une variation de l’ordre de 50 mrad, mais cette fois dans la fourchette située entre 1Hz et 1x102Hz. Les résultats de diagraphies réalisées en collaboration de la compagnie Teck ainsi que de moi-même en tant qu’assistant, affiche une signature assez typique lorsqu’il y a minéralisation élevée en Cu, soit une baisse de susceptibilité magnétique, une hausse de chargeabilité et une baisse de résistivité.

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions | Besoin d'aide?